pêche brochet

10 conseils pour pêcher le brochet – Guide de pêche

Le brochet est un poisson extrêmement intéressant à cibler ; il est rapide, agressif, il aime manger beaucoup et il peut atteindre une taille assez importante. Toutes ces caractéristiques font du brochet le prédateur et le poisson de chasse par excellence.

Comme le grand brochet peut aussi être une espèce assez intimidante et difficile à pêcher, surtout pour les débutants, j’ai rédigé cet article utile contenant mes meilleurs conseils pour la pêche du brochet.

Si vous suivez ces conseils de base, vous commencerez à attraper beaucoup de brochets en un rien de temps, c’est garanti !

10 étapes pour attraper plus de brochets…

1 – Les endroits propices où se trouvent ces carnassiers

Lorsque vous pêchez des espèces comme le gardon ou la carpe, vous placez de la nourriture puis vous attendez pour les attirer. Ce n’est pas la même chose avec le brochet, au lieu de cela, vous devez faire l’effort de trouver où ils sont le plus susceptibles d’être, et en tant que prédateur, cela va être près de leur source de nourriture – les poissons proies.

L’endroit où se trouvent les poissons proies dépend de la période de l’année ou, plus important encore, de la température de l’eau.

Eau chaude : Les poissons proies sont dispersés, généralement dans les zones peu profondes, ce qui signifie que le brochet peut se trouver n’importe où.

Eau froide : En automne et en hiver, lorsque le mercure baisse, les gardons et les brèmes dont se nourrissent les brochets recherchent une température plus constante dans les eaux plus profondes et se regroupent donc dans ces endroits… et le brochet n’est pas loin.

2 – Où trouver le brochet et où lancer votre leurre ?

Il y a certaines caractéristiques dans l’eau qui sont un bon pari pour trouver des brochets. Recherchez les tombants qui sont des points d’attente pour les prédateurs tels que le brochet, car ils peuvent rester dans les eaux plus profondes, attendant que les poissons proies entrent ou sortent des eaux peu profondes avant de frapper.

Vérifiez également toutes sortes de structures, car elles ont tendance à retenir les brochets. Le brochet a tendance à rechercher un coin sombre et camouflé où il peut attendre son heure avant de se précipiter pour engloutir un poisson qui se trouve à sa portée.

Sur les canaux et les rivières, les bateaux amarrés valent également la peine d’être ciblés, surtout ceux qui sont habités pendant l’hiver, car une légère augmentation de la température de l’eau sous le bateau fera venir les petits poissons, et le brochet suivra.

CONSEIL : Pour vous aider à trouver plus rapidement des brochets dans ces endroits, utilisez des leurres pour localiser les brochets. Que vous pêchiez dans un canal, une rivière ou un lac, déplacez-vous, effectuez quelques lancers à chaque endroit, jusqu’à ce que vous réussissiez à toucher ou à suivre votre leurre. Cela vous indiquera souvent où les brochets sont retenus en attendant de bondir sur les bancs de poissons-appâts. Vous pouvez alors cibler cette zone avec des appâts morts ou d’autres méthodes, et espérer faire plusieurs prises. 

3 – Choisissez la meilleure tactique de pêche du brochet

Le brochet peut être attrapé en utilisant toutes sortes de tactiques différentes, mais vous devez choisir celle qui vous convient le mieux et qui correspond à vos conditions de pêche. Les trois principales tactiques pour la pêche du brochet sont : les appâts morts, les appâts vivants et les leurres.

La pêche à l’appât mort est une approche statique qui fonctionne mieux en hiver lorsque l’eau est plus fraîche et que le métabolisme du brochet est plus lent, il est donc moins susceptible de chasser l’appât.

La pêche au leurre : c’est une approche beaucoup plus active, qui convient mieux aux mois chauds et à l’automne, lorsque le brochet chasse les appâts. Elle permet également de mieux trouver les poissons lorsqu’ils sont plus dispersés, car cette tactique couvre beaucoup d’eau.

La pêche aux appâts vivants : c’est une sorte de compromis entre les deux précédentes. Elle présente une proie vivante et mobile, mais qui est maintenue dans une zone spécifique, et pour cette raison, elle peut être une tactique brillante quand le brochet est d’humeur à le faire.

4 – Choisir ses leurres pour le brochet

Que vous utilisiez un leurre, assurez-vous d’avoir une sélection de leurres avec vous lors de votre session de pêche au brochet. Certains jours, les brochets seront capturés sur un appât ou un leurre particulier (coulant, flottant, etc) alors que d’autres jours, la même tactique ne fonctionnera pas. Ayez quelques options afin de pouvoir les modifier jusqu’à ce que quelque chose fonctionne !

Les appâts morts peuvent être si efficaces, et il existe une gamme d’appâts à utiliser, le choix principal étant les appâts marins et naturels. Veillez à relancer souvent, non seulement pour rafraîchir votre appât mort, mais aussi pour augmenter les chances qu’un brochet léthargique voie votre appât mort attrayant flotter au fond et fasse une prise. 

5 – Comment attirer le brochet sur le bord ? 

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous aider à attraper plus de brochets. Une excellente tactique qu’ils ont employée dans le passé consiste à appâter une zone puis à la pêcher. C’est un peu comme le pré-amorçage pour la carpe, mais en utilisant un appât de fond avec de petits morceaux de poisson, ce qui attire les petits poissons et, par conséquent, les brochets et autres prédateurs. Si vous le faites régulièrement dans la même zone, cela peut aider à garder les brochets et les poissons proies dans la zone que vous avez ciblée, ce qui vous permet d’avoir votre propre petit coin secret rempli de prédateurs prêts à être attrapés.

Le pré-amorçage est un excellent moyen d’attirer les poissons dans une zone avant de la pêcher et de les faire réagir à votre appât. Il vous suffit d’introduire quelques poignées de poisson haché dans la zone plusieurs fois par semaine et vos chances d’attraper des poissons à cet endroit augmenteront. Vous pouvez également essayer d’ajouter des liquides et des couleurs à vos appâts morts, car ils peuvent également vous donner un avantage, le brochet étant un chasseur charognard à la fois visuel et olfactif.

Pour plus de conseils pour donner un avantage à vos appâts à brochet, cliquez ici.

6 – Les meilleurs montages pour la pêche des brochets

Montage flottant ou montage de fond ? Pour le brochet, vous devriez essayer les deux méthodes. La plupart du temps, un simple montage flottant est très efficace dans des eaux de faible profondeur, surtout lorsque vous utilisez des appâts morts.

7 – Quel matériel de pêche pour la pêche de ce poisson ? 

Dans la plupart des cas, de nombreux montages pour la pêche à la carpe peuvent être utilisés et sont utiles pour la pêche au brochet.

La canne : La pêche aux leurres nécessite des cannes solides, à cause des attaques violentes qui sont parfois menées par les carnassiers. Une canne MH (medium heavy) ou H (Heavy) équipée en casting sera parfaite ! 

Découvrez notre sélection des meilleures cannes pour le brochet. 

Le Moulinet : Associez votre canne à pêche solide à un moulinet de type casting, plus solide et plus adapté à la pêche de gros brochet. 

Découvrez notre sélection des moulinets adaptés à la pêche au brochet. 

8 – Morsures percutantes et prises nerveuses

Le brochet étant un prédateur, il ne se nourrit pas seulement d’odeurs mais aussi de mouvements. Une excellente tactique lors de la pêche au leurre  est de faire revenir l’appât avec des variations de rythme. Cela peut souvent inciter un brochet qui se trouve près de l’appât à le saisir. (plus d’infos sur le site https://www.leurre-carnassier.com/)

Lorsque le brochet mord, il est parfois tellement affamé que vous n’aurez pas besoin de ferrer votre ligne. Si vous ressentez des petites attaques avant une tension sur la ligne plus importante, tenez vous prêt pour ferrer lors d’une mise en tension de votre fil. 

Pour que le brochet subisse le moins de dommages possible, utilisez un outil qui rendra le plus efficace possible votre manipulation pour retirer l’hameçon. Ne vous énervez pas et prenez le temps de prendre soin du poisson. Ces prédateurs sont des espèces à protéger pour que l’on continue chaque année de prendre du plaisir. 

9 – Manipulation du brochet et soins aux poissons

Bien que le brochet ait l’air rude et coriace, il s’agit d’une créature délicate qui doit être manipulée avec soin et respect sur la berge.  Procurez-vous un grand tapis de décrochage pour que les poissons puissants puissent s’agiter sans s’abîmer sur la berge nue. La meilleure politique pour le brochet est une manipulation minimale, donc si vous pouvez le décrocher dans l’eau, faites-le. Si vous ne pouvez pas, remettez-les dans l’eau dès que possible et s’ils sont faibles lorsque vous les remettez, prenez votre temps pour les maintenir en position verticale afin qu’ils puissent recevoir de l’oxygène dans leurs branchies et récupérer avant de repartir en force.

10 – Procurez-vous les bons outils de pêche

Lorsque vous pêchez le brochet, vous devez emporter le bon équipement de décrochage. Au minimum, emportez une paire de pinces que vous pouvez utiliser pour retirer les hameçons plutôt que de mettre vos doigts en danger. L’idéal serait cependant d’avoir une pince longue et une pince courte, ainsi qu’une pince à bec pour faciliter les accrochages difficiles.

Nous espérons que ces conseils vous aideront à profiter au maximum de la saison du brochet et à ramener quelques spécimens supplémentaires. N’oubliez pas de consulter nos autres guides et conseils de pêche sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.