se diriger en float tube

Comment se diriger en float tube ?

C’est une question que les pêcheurs en float tube se posent souvent. Souvent spécialistes de la pêche mais pas de la navigation, les pêcheurs appréhendent parfois le fait de se déplacer et de diriger leur embarcation là où ils souhaitent. Il serait dommage de se retrouver dans un coin rempli de branches ou de nénuphars malgré vos coups de palmes puissants pour les éviter. 

Par conséquent, avant de vous expliquer comment vous diriger en float tube, nous allons vous présenter des pré-requis très pertinents pour faciliter votre déplacement en float tube durant votre expédition. 

Nous vous présenterons ensuite 3 modes de déplacement selon votre mode de propulsion. Vous pourrez donc vous diriger en palmes pour une session de pêche en toute discrétion, à l’aide de rames pour reposer vos jambes et prendre le relais grâce à la force de vos bras ou même en moteur pour parcourir de très grande distance et lutter contre le vent qui peut vous faire dériver. 

Découvrez ici nos meilleurs float tubes adaptés aux différents modes de déplacement proposés.

Quelques conseils pour réussir son déplacement

Essayer son float tube sans le matériel de pêche 

Avant de vous lancer pour la première fois à l’eau avec votre float tube et tout le matériel de pêche associé, soyez certain de bien maîtriser votre mini bateau. Il sera trop tard, une fois à l’eau avec tout votre équipement de pêche, pour faire machine arrière un jour où le vent vous poussera où il souhaite. Par conséquent, partez pour la première fois depuis le bord en vous construisant un petit itinéraire précis et essayez de vous y tenir à la fois pour vous rassurer et pour prendre confiance dans votre mode de déplacement. Vous naviguerez ensuite avec votre matériel de pêche en toute sécurité. 

Prendre en compte le vent : préparer vos dérives

Une fois votre float tube maîtrisé, ne négligez pas le vent il sera toujours plus fort que vous et pourrait mettre en jeu votre sécurité en vous empêchant de regagner le bord. Anticipez votre itinéraire par rapport aux conditions météorologiques. Prenez du temps pour analyser la vitesse du vent ainsi que son orientation. Cela fait partie de nos meilleurs conseils pour bien débuter en float tube. Nous vous conseillons d’ailleurs, si vous êtes tout seul avec comme seul moyen de propulsion vos palmes de toujours partir contre le vent. Il sera très facile et surtout possible pour vous de rentrer au point de départ.

Ancre flottante ou grappin

En cas de vents ou de courants forts, vous pouvez également opter pour une ancre flottante. Très utile pour ralentir vos dérives, elle vous aidera systématiquement à ne pas trop vous éloigner de votre point de départ. Si vous souhaitez ne plus bouger, il existe de petites ancres grappin spécifiques aux float tubes. Cependant attention, pour votre sécurité,à ne pas jeter l’ancre un jour où le vent et le courant sont trop forts, vous risqueriez de vous retourner. 

→ Cliquez ici pour découvrir les accessoires essentiels ou notre sélection d’ancre pour vos sessions de float tube

Partir à deux voitures 

Voici l’un de nos meilleurs conseils pour prendre du plaisir sans vous soucier d’une dérive trop forte. Si vous pêcher entre amis ou en famille, soyez malins. En anticipant le sens du vent ou bien le courant vous pouvez placer une voiture à un point où vous serez gentiment amené par le vent à la fin de votre sortie de pêche. De cette manière, vous pourrez, avec l’autre voiture démarrer d’un autre point beaucoup plus loin. Vous économiserez donc vos jambes ou vos bras ou même encore votre batterie de moteur électrique. Votre journée de pêche sera, à coup sûr, une grande réussite. 

Ne surchargez pas votre embarcation

Plus le poids de votre embarcation sera important et moins il sera facile pour le pêcheur de se diriger. Évitez peut-être les accessoires trop lourds si vous pouvez alléger votre petit bateau. Au-delà de la direction, vous exercez une pression forte sur les boudins lorsque le poids de l’embarcation est trop important. Si vous disposez de nombreux accessoires, privilégiez un float tube de qualité comme la flatform de chez Seven Bass ou de bons float tubes de chez Savage Gear même si le prix est un peu plus élevé. 

3 modes de déplacement pour se diriger en float tube

En Palmes

Les palmes restent aujourd’hui le principal mode de déplacement des pêcheurs en float tube. Elles possèdent de nombreux avantages. C’est un mode de déplacement pratique, peu coûteux et peu encombrant dans un coffre de voiture ou lors du transport du float tube. De plus, grâce à elles vous pourrez vous déplacer en toute discrétion pour approcher, sans faire de bruit, les meilleurs spots de poissons. Par ailleurs, ce mode de déplacement sera plus fatiguant que d’utiliser des rames ou un moteur électrique et vous empêchera de parcourir de grandes étendues d’eau.

Pour vous diriger, palmez juste sous la surface de l’eau du haut vers le bas. Pour vous diriger et tourner, faites pivoter votre corps sur un côté en inclinant les épaules vers un côté de manière à palmer de manière un peu plus inclinée. Naturellement le reste du corps va pivoter pour vous faire tourner facilement. 

Attention à ce que vos palmes ne ressortent pas de l’eau lorsque vous palmez. Vous pourriez faire trop de bruit pour les poissons et votre propulsion perdrait en efficacité. Pour votre confort, prenez le temps de bien vous installer dans votre siège pour palmer sans courber votre dos par exemple. Votre propulsion sera plus confortable. 

En Rames

Les rames peuvent vous être d’une grande utilité lorsque vous finissez vos sessions de pêche à bout de souffle. Ses avantages permettent à vos bras de prendre le relais en reposant vos jambes en toute tranquillité et vous permettent de conserver votre discrétion si vous ne ramez pas pour gagner la course avec le voisin. 

Pour vous diriger, rien de plus simple qu’une petite barque. Pour garder une trajectoire droite, ramez en simultané en exerçant une force de traction équivalente à droite et à gauche. Pour tourner, pagayez uniquement d’un seul et même côté. Votre modèle de float tube tournera facilement. Pour encore plus d’efficacité dans votre virage, pagayer en sens inverse uniquement d’un côté. 

Attention à ce que vous rames ne frottent pas contre la paroi des boudins ou que l’installation de vos accessoires comme les poches de rangement ne viennent pas engendrer de butée quand vous ramez.

En Moteur

Lorsque vous avez ramé sur de nombreuses expéditions de pêche, ou que vous avez connu de nombreuses dérives en mer ou en eau vive, ou encore que vous pêchez sur de grandes étendues d’eau, la volonté de s’offrir un moteur devient logiquement inévitable. En effet, celui-ci vous permettra de réellement vous concentrer sur votre pêche puisque le souci de rentrer ne sera plus un problème. Vous pouvez vous déplacer où vous souhaitez et sans dépenser toute votre énergie ce qui lui confère quelques avantages selon votre type de pêche. 

Peu importe le modèle, chaque produit est équipé d’un gouvernail qui vous permet très facilement de vous diriger comme bon vous semble. Ainsi, avec un simple mouvement de droite à gauche ou de gauche à droite avec votre bras sur le gouvernail, il est simple de se diriger. 

Attention à bien utiliser un modèle de float tube haut de gamme (Seven Bass ou Savage Gear par exemple) équipé d’un support à moteur. Même si le prix est parfois élevé, il vaut mieux faire un effort plutôt que d’installer soi-même le produit sur une embarcation bas de gamme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.